Le PALÎM vise à favoriser l’accessibilité au loisir pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle afin d’augmenter leur participation à des activités de loisir, en défrayant une partie des salaires des accompagnateurs.

En effet, l’accessibilité au loisir passe par l’accompagnement, mais aussi par le transport, l’accueil des organisations, l’accès aux lieux et aux activités, ainsi que l’accessibilité financière.

L’accessibilité au loisir pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle passe également par la qualité de l’expérience, notamment par la sensibilisation et la formation du personnel d’accompagnement, ainsi que l’encadrement, essentiel pour assurer la qualité des services.

L’accès au loisir ne doit aucunement être perçu comme un privilège ! Citoyennes à part entière, les personnes ayant une limitation fonctionnelle ont des droits enchâssés dans plusieurs documents dont :

L’équité passe par une réponse fondée sur les besoins de chaque personne ayant une limitation fonctionnelle, sans égard au lieu et au dispensateur de services.

La Charte montréalaise des droits et responsabilités