Vendredi, 21 Juin, 2019 - 10:23

Des membres du conseil d’administration d’AlterGo, des employés, des partenaires du milieu, des élus et des proches ont célébré la brillante carrière de Monique Lefebvre le 30 mai dernier dans l’arrondissement Verdun.

Ode, discours, animation, « flash mob », « temple de la renommée », montage photo, frise du temps : tout y était pour souligner les 38 ans d’efforts de Mme Lefebvre envers l’édification d’une société plus inclusive et l’abolition des obstacles au loisir, au sport et à la culture.

Visiblement émue, l’ancienne directrice générale d’AlterGo, qui a annoncé sa retraite l’automne dernier, a tenu à remercier toutes les personnes qui l’ont aidée dans sa mission.

« Avec chacun d’entre vous, j’ai vécu des moments forts, des moments formidables, qui ont permis à AlterGo de grandir, aux personnes ayant une limitation d’accéder, je l’espère, à une meilleure qualité de vie et à notre société d’être plus inclusive », a-t-elle déclaré aux invités.
 

Irremplaçable seul
 

Vêtu « à la Monique » – car lui succéder, « ce n’est pas de grands souliers à chausser, mais une grande robe à enfiler » –, le nouveau président-directeur général d’AlterGo, Maxime Gagnon, a rappelé des moments marquants des 24 années durant lesquelles il a travaillé avec l’ancienne directrice générale.

« On ne remplace pas tout seul une telle dame du jour au lendemain. Nous serons deux », a-t-il tenu à rappeler en faisant référence à la nomination d’Elsa Lavigne à titre de directrice générale d’AlterGo.
 

Hommage en chanson
 

Plusieurs surprises attendaient Mme Lefebvre au cours de la soirée hommage.

Les membres du conseil d’administration lui ont notamment chanté des paroles empreintes d’émotion et d’humour sur l’air de « Hélène », de Roch Voisine. « Pourquoi tu pars, reste ici, fais donc encore un Défi », ont-ils entonné.

La soirée incluait en outre l’exécution d’un « flash mob » par des employés d’AlterGo. Honorée, Mme Lefebvre s’est rapidement laissé gagner par l’envie de se déhancher.
 

Un legs immense
 

En quittant vers la retraite, celle qui a dirigé AlterGo – autrefois nommé l’Association régionale pour le loisir des personnes handicapées de l’île de Montréal – de 1981 à 2019, laisse un legs impressionnant.

Son parcours inclut la fondation du Défi sportif des athlètes handicapés (ancien nom du Défi sportif AlterGo) et d’Handidactis (ancien nom de Formation AlterGo), des missions d’observation à des Jeux paralympiques, de nombreux prix et distinctions.

Son cheminement a aussi été marqué par l’adoption d’importants programme et politiques, ainsi que d’une loi, tel que le Programme municipal d’accompagnement en loisir, la Politique sur l’accessibilité universelle de la Ville de Montréal, le Programme de reconnaissance et de soutien financier PANAM et, en « cadeau » juste à temps pour son départ à retraite, la Loi canadienne sur l’accessibilité.

Mme Lefebvre est en outre fière d’avoir aidé AlterGo à se doter d’une vision stratégique résolument axée sur l’accessibilité universelle en 2017.

Connue pour sa maxime « Seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin », elle a tenu à en fournir une autre aux invités de sa soirée hommage. « Rêver seul ne reste qu’un rêve. Rêver ensemble devient une réalité », a-t-elle philosophé, paraphrasant le grand John Lennon.
 

À propos des lieux
 

L’événement était animé d’une main de maître par Jean-Marie Lapointe, porte-parole du Défi sportif AlterGo depuis près de 20 ans. Il avait lieu au Quai 5160 - Maison de la culture de Verdun, un espace municipal qui se démarque, entre autres, par son accessibilité et sa proximité au fleuve Saint-Laurent. L’arrondissement Verdun est un partenaire engagé de l’accessibilité universelle.

Cliquez ici pour consulter des images de cette soirée mémorable.

 

Sur la photo : Monique Lefebvre s’exprime au micro lors d’une soirée hommage à son endroit le 30 mai 2019 au Quai 5160 à Montréal. (Photo : Jean-Baptiste Benavent/Défi sportif AlterGo)