Jeudi, 8 Mars, 2018 - 10:03
Le Laboratoire en loisir et vie communautaire (LLVC), en association avec l'Observatoire québécois du loisir (OQL)et l’Association québécoise pour le loisir des personnes handicapées (AQLPH) sont heureux de présenter deux nouveaux outils pour soutenir les gestionnaires dans le développement d’une offre d’activités de plein air propice à soutenir la qualité de vie et un mode de vie plus actif pour les personnes ayant des incapacités.
 
  • Prendre en considération les besoins des participants
  • S’assurer des compétences suffisantes et de l’attitude de l’équipe-terrain
  • S’assurer de l’accessibilité (physique, financière, technique) du milieu
  • Faciliter le transport adapté vers le site
  • Promouvoir l’offre de plein air accessible
  • Développer des partenariats
 
Intitulé Guide d’organisation d’une journée d’initiation au plein air pour des personnes ayant des incapacités, le second document présente les grandes lignes des démarches à suivre pour planifier et réaliser une journée de sensibilisation, ainsi que diverses suggestions concrètes d’activités. Ces deux guides sont accompagnés d’un court document intitulé Cahier d’informations sur le plein air accessible.
 

Issus de pistes de réflexion documentées

Ces 2 guides sont basés sur plus de 80 entrevues menées auprès de dirigeants d’organismes de plein air, d’intervenants œuvrant dans ces organismes, ainsi que de personnes ayant des incapacités et qui pratiquent des activités de plein air. De plus, grâce à un sondage mené auprès d’une centaine de personnes ayant une limitation fonctionnelle ne pratiquant pas d’activités de plein air, les chercheurs ont pu documenter les obstacles à leur participation à ce type de loisir.
 
Suite à cette recherche, les trois partenaires (LLVC, OQL et AQLPH) ont organisé, le 25 mai 2016, un colloque portant sur le plein air accessible. Cet événement a permis aux chercheurs, aux étudiants et aux professionnels du milieu d’apprendre, d’expérimenter et d'échanger sur les façons de faire pour développer une offre de loisir de plein air propice à soutenir une participation optimale pour tous. 
 
Le colloque a été l’occasion de présenter les résultats de l’étude sur le plein air accessible et les guides de mise en œuvre d’activités adaptées et de sensibilisation. Notons que cette recherche a été subventionnée par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.
 
Les trois ressources sont téléchargeables sur le site de l’AQLPH. N’hésitez pas à les promouvoir dans vos réseaux.