Mercredi, 25 Septembre, 2019 - 14:23

Les élections fédérales auront lieu le 21 octobre prochain. Je vous invite, chers membres, partenaires et citoyens, à profiter de cette période électorale pour faire entendre vos voix et mettre de l’avant vos préoccupations.

Le gouvernement sortant a fait un grand pas pour l’accessibilité universelle en adoptant, le 21 juin dernier, la « Loi canadienne sur l’accessibilité ». Cette loi fédérale vise à transformer le Canada en un pays exempt d’obstacles, en particulier pour les personnes handicapées, et ce, au plus tard le 1er janvier 2040. Il sera donc intéressant de suivre, tout au long de cette campagne, les initiatives proposées par les différents partis pour continuer de faire avancer l’accessibilité universelle.
 

Parlez à vos élus


Dans les semaines qui suivent, je vous invite à rencontrer les élus de votre circonscription et à parler de vos enjeux. C’est notre devoir à nous, citoyens, de faire en sorte que l’accessibilité universelle soit un des sujets principaux du discours électoral. Renseignez-vous sur les différents débats organisés par des organismes ou autres entités dans vos quartiers. Discutez de vos défis avec les candidats pour en faire des porteurs d’accessibilité universelle dans leurs dossiers, dans leurs débats.

Parmi les débats à surveiller, notons entre autres celui d’AMI-télé organisé dans le cadre de l’émission Ça me regarde et qui sera diffusé sur leurs ondes le 5 octobre. Il y a 5 candidats qui seront regroupés pour discuter de certains points touchant les personnes ayant une limitation fonctionnelle, notamment le transport, l’emploi et l’hébergement. La loi C-81 fera également partie des sujets de discussion.
 

Des outils à votre disposition


Les personnes ayant une limitation fonctionnelle rencontrent plusieurs obstacles pour participer aux élections. En prévision des élections d’octobre, Élections Canada affirme travailler avec des personnes ayant une limitation fonctionnelle dans le but de rendre le processus plus accessible, notamment en évaluant les lieux de scrutin avant l’élection.

Des outils sont également à disposition pour rendre le droit de vote accessible au plus grand nombre de citoyens, tels que des services d’interprétation linguistique et gestuelle le jour de l’élection, la liste des candidats en braille, un bulletin de vote remanié pour en accroître la lisibilité et encore plus. Je vous invite donc à aller voter pour assurer l’amélioration des conditions de vie des personnes ayant une limitation fonctionnelle. Votons en grand nombre pour faire entendre notre voix.

Elsa Lavigne
Directrice générale