Les marches exploratoires se veulent des évaluations par des utilisateurs. Elles permettent de dresser un portrait complet de la situation, spécifiquement pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle. Ce portrait mène à des recommandations générales relativement à chacun des lieux types tout en fournissant des outils et références aux municipalités et organismes souhaitant rendre leurs installations plus accessibles pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle.

Les marcheurs seront utiles puisque les personnes ayant une limitation fonctionnelle trouvent fort peu de ressources adaptées afin d’optimiser leur participation aux activités de loisir offertes à la population en général. Par exemple, l’accès aux lieux publics, tels que les mairies ou les maisons de la culture, s’il n’est pas adapté pour les personnes ayant une limitation fonctionnelle au niveau architectural, mais également au niveau des communications, des programmes et de l’accueil, peut constituer un frein à leur participation à la vie publique. De cette problématique résulte une faible participation sociale des personnes ayant une limitation fonctionnelle.